Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Comportementaliste & Educateur canin (67)

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

J’adopte un « chien d’occasion »

Je vais vous faire un aveu : dans ma vie, j’ai eu de nombreux chiens, mais je n’ai jamais eu de chiot.

Mon cœur s’est toujours porté vers ces adultes plus ou moins jeunes, ces retraités d’élevage, ces hasards de la vie croisés sur mon chemin…

Souvent ils sont entrés dans ma vie sans prévenir, sans que je puisse leur préparer à l’avance une gamelle gravée de leur nom, un panier confortable choisi en fonction de leur morphologie, et souvent ils n’avaient pour seuls bagages qu’une laisse, un collier, et quelques papiers.

chien en voiture

Au fil des chiens, au fil du temps, j’ai appris comment les accueillir au mieux et comment tout mettre en œuvre pour que mes « chiens d’occasion » trouvent chez moi le foyer sécurisant et agréable dont ils avaient besoin pour passer le reste de leur vie.

En voici les quelques idées principales, qui pourront vous aider avec votre nouveau compagnon fraîchement débarqué dans votre monde :

Une arrivée dans le calme

Votre petit protégé vient d’arriver et découvre pour la première fois votre maison, votre jardin, votre famille (avec vos animaux)… Mettez-vous à sa place un petit instant : il est bombardé d’un milliard d’informations olfactives, visuelles, sonores, que son cerveau doit trier, traiter et mémoriser le plus vite possible pour qu’il puisse s’adapter…
Laissez-le donc visiter son nouvel environnement à son rythme, sans le solliciter de trop. Nul besoin pour l’instant de faire venir tous vos amis et votre famille pour leur montrer l’adorable cabot que vous venez d’adopter. Il a toute la vie pour les rencontrer !
Mais pour l’instant il doit prendre ses marques, et cela se fait essentiellement par trois activités très importantes : dormir, manger et bouger.

Dormir

Laissez-le prendre ses repères tranquillement, montrez-lui où est sa place (même si vous n’avez pas eu le temps d’acheter un panier king size de luxe, une simple vieille couverture peut suffire à matérialiser cet endroit qui sera son refuge).
Certains chiens anxieux ou craintifs préfèrent une place abritée : une cage d’exposition couverte d’un drap peut devenir une accueillante tanière pour lui.
Dans tous les cas, sa place doit se situer dans un endroit au calme, loin des passages, mais au sein de votre vie (pas dans le bureau du fond de la maison !).
Et par pitié, quand il est à sa place, dans son panier, ne venez pas le déranger, même si c’est pour le caresser. Appelez-le plutôt pour le faire venir à vous. Sa place doit être son refuge, son endroit à lui où il peut se reposer et s’isoler de votre groupe s’il en ressent le besoin.

chien qui dort

Manger

Quand vient l’heure du repas, servez-lui sa gamelle dans un endroit isolé et calme, et laissez-le profiter de son déjeuner tranquillement sans le déranger.
Si vous avez d’autres chiens, pour éviter tout conflit lié à la nourriture, séparez-les au moment des repas. Vous ne voudriez pas que quelqu’un vous chipe dans votre assiette quand vous mangez ? Non ? Votre chien non plus.
Et une fois le repas terminé, assurez-vous qu’il ne reste pas de nourriture qui pourrait déclencher une bagarre entre vos chiens. Le plus simple étant d’ôter totalement les gamelles vides.

Bouger

Lors de vos promenades (qui sont nécessaires même si votre adopté dispose de plusieurs hectares de jardin rien que pour lui), laissez-le découvrir son nouveau cadre de vie tranquillement, sans le contraindre ni le presser.
Peut-être n’a-t-il jamais vu de camion, d’école primaire ? Peut-être découvrirez-vous que votre chien est réactif en laisse et saute sur tout ce qu’il croise, y compris les voitures et les grands-mères ?
Apprenez-lui avec patience à croiser ces étranges et inquiétantes nouveautés, en respectant sa distance critique et son état émotionnel.
Aussi, n’allez pas pêcher par excès de confiance en vous – et en lui – en le détachant tout de suite lors des premières promenades sans être sûr qu’il n’ait un excellent rappel. C’est souvent là qu’on se rend compte du penchant de son chien pour la prédation, ou de sa terrible indépendance, et surtout par-dessus tout du manque de lien tissé entre vous et lui dans votre relation naissante.
Pour lui donner une pseudo sensation de liberté lors de vos premières promenades, la longe est une bonne alternative le temps d’être sûr du bon rappel de votre chien.

chien dans la mer avec un baton

Et aussi…

Au quotidien, certaines choses peuvent ne pas être acquises pour lui, comme la propreté, la non destruction de votre mobilier, la tolérance à la solitude…

Quel que soit l’âge de votre chien et son passé, il est toujours possible de lui apprendre certaines choses, comme avec un chiot ou un jeune chien.
Bien sûr, on ne peut demander à un vieux pépé de quinze ans la même capacité à se retenir que celle d’un chien plus jeune. Tout comme on ne peut demander à un chien qui a une forte oralité de ne rien grignoter pour assouvir son besoin de mastiquer.
C’est à vous de vous adapter à son profil, et de lui fournir tout l’environnement et les activités dont il a besoin physiquement et psychiquement, pour combler toutes ses attentes.

R+P-

Derrière ces abréviations barbares se cachent la meilleure des méthodes d’éducation, et de règle de vie en général, que vous pouvez appliquer.
R+ : Le renforcement positif signifie que vous apportez une réponse positive (une friandise, un « ouiiii c’est bien », une caresse) au moment précis où le chien fait une action que vous souhaitez valider. C’est la façon la plus simple et saine d’établir une relation 100% gagnante avec votre chien, en le mettant en confiance et en le faisant avancer sans stress ni mise en échec.
P- : La punition négative consiste à retirer quelque chose que le chien apprécie. Personnellement, j’ai remarqué que mes chiens apprécient plus que tout mon attention et d’être avec nous. Ils s’en fichent des jouets, des objets, ce qui leur importe le plus pour eux c’est notre groupe. La punition négative pour eux consiste alors à ignorer tout simplement le chien qui a un comportement indésirable et/ou à l’écarter provisoirement du groupe en le périphérisant (par exemple le mettre seul dans le jardin quand le reste du groupe est dans la maison).

Enfin, pour créer une belle relation avec votre nouveau protégé, il vous faudra tisser du lien avec lui, passer du temps de qualité en sa compagnie.
Emmenez-le en promenade et laissez votre smartphone à la maison. Jouez avec lui, apprenez-lui des choses, de façon ludique et positive. Faites-lui découvrir des endroits fantastiques : un sous-bois, une clairière aux aurores, un lieu où il peut jouer librement avec d’autres chiens…

Le plus important est que vous lui apportiez ce qu’il apprécie et ce dont il a besoin. Car de l’activité physique intense à la farniente sur le canapé devant 30 Millions d’Amis, chaque chien a des attentes spécifiques propres à lui-même.

L’essentiel est qu’il se sente bien chez vous, avec vous.

chien famille et plage

BD « On a adopté un chien dans un refuge »

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *