Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Comportementaliste & Educateur canin (67)

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

Canicrossons!

pluto_canicross

Prenez un chien débordant d’énergie.
Prenez un harnais pour votre chien, une ceinture pour vous, et une longe pour vous relier.
Et courrez !

Le canicross…
Ce sport né de l’entraînement des mushers et de leurs chiens de traineaux, est petit à petit devenu un sport à part entière. Se pratiquant essentiellement dans la forêt, la montagne et les champs, il est fait pour les sportifs proches de leurs chiens et de la nature.

… et nous…
Dyna, jeune et jolie femelle Chien-Loup de Saarloos, typiquement réservée, craintive et néophobe, et moi, avons découvert ce sport grâce à Marie Perrin et son chien Namasté (Chien-Loup de Saarloos), qui courent depuis plusieurs années.

Marie et Namasté canicross

Nous avons commencé avec eux à courir des petites distances, dans les champs, et j’ai remarqué que Dyna appréciait vraiment cette discipline. Elle a rapidement compris qu’elle devait courir devant moi, chose qui n’est pas facile pour un Saarloos, car cela signifie être en première ligne et affronter le danger. Alors que la nature même du Saarloos est plutôt de fuir…

Qu’importe ! Ainsi, Dyna a appris qu’elle pouvait croiser des joggers, des cyclistes, des tracteurs, et que tout se passait bien, qu’il n’y avait pas de raison d’avoir peur.
Nous avons également commencé à courir avec d’autres canicrosseurs et leurs chiens, membres d’Empreinte 67. J’ai découvert que certains pratiquaient pour le plaisir, d’autres pour la gagne, avec pour but de faire des compétitions et de faire le meilleur temps possible.

Compétitions…
Ce mot commençait à trotter dans ma tête. La discipline me plait, et Dyna a un bon rythme de course, malgré qu’elle ne soit presque jamais en traction (cela doit être « l’allure Saarloos », trottiner doucement mais longtemps pour s’économiser, comme le font les loups pour parcourir de grandes distances).

Qu’à cela ne tienne, le 6 novembre 2011, nous franchissons le cap, et venons au petit matin avec nos affaires de sportives, rejoindre Marie et Namasté au grand canicross de Bischwiller.

Dyna et moi à Bischwiller

Univers bruyant, attelages de huskies hurlant, foule, enfants, musique, animateur au micro : l’enfer pour un Saarloos !

Nous nous préparons et approchons du stand de départ.
Panique ! Dyna tire au renard, ne sait plus par où aller pour s’enfuir. Doucement mais fermement je l’emmène dans le sens de la course, et c’est parti !
Rapidement elle prend son rythme de croisière, et sur le parcours, qui est composé d’une petite forêt et d’un champ, nous croisons plusieurs fois quelques supporters et des juges.
Dyna ralentit un peu (c’est vrai que de voir des gens postés prêt d’un arbre, à nous attendre, çà fait un peu « traquenard »), mais nous passons ces ilots de gens en marchant à chaque fois et reprenons notre course.

A l’approche de l’arrivée, nous retournons dans le bruit et la foule, Dyna n’est pas rassurée. Marie, qui a déjà fini sa course, nous attend 100 mètres avant la ligne d’arrivée, et nous accompagne jusqu’au stand final.

De plus en plus de monde, le parcours se rétrécit, le bruit s’amplifie. A 50 centimètres de la ligne d’arrivée, Dyna pile net et se statufie ! Et le chrono qui continue de tourner !

Ligne d'arrivée canicross

Heureusement Namasté était de l’autre côté, s’est approché de Dyna, et à sa vue, notre championne a enfin franchit la ligne d’arrivée !

Après ces péripéties, nos deux sportifs en herbe se sont ensuite reposés tranquillement, fiers de leurs exploits.

Et moi je suis on ne peut plus fière d’avoir fait découvrir ce sport à ma chienne qui lui apporte tant et la fait tellement progresser.

Dyna et moi canicross 1

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *