Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Comportementaliste & Educateur canin (67)

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

C’est qui le patron?

On me demande souvent qui est le chef de meute chez moi.

On suppose que je me positionne en « alpha » pour montrer à mes chiens-loups qui est le dominant

On me demande qui est le chef entre mes trois chiens..

Et souvent la réponse que je donne déstabilise les gens !

Il n’y a pas de chef, tout simplement.

Tout comme les meutes de loups en liberté n’ont pas de chef (ce sont des groupes familiaux).

Tout comme les chiens en liberté n’ont pas de chef de meute (ils évoluent seuls, ou en dyades, ou en petits groupes en fonction des opportunités et des affinités).

Tout comme la hiérarchie entre les espèces n’existe pas.

Ni humain, ni chien. Nous cohabitons tous ensemble de façon pacifique, et s’il y a des conflits entre mes chiens, ils sont ponctuels, et les causes varient (une ressource à protéger, un jeu un peu trop brutal qui irrite…)

Chez moi, il y a 3 chiens-loups de Saarloos qui cohabitent :

 

  • Dyna, femelle stérilisée de 8 ans
  • For Ever, mâle castré de 6 ans
  • Jojen, mâle entier de 2 ans

Aucun n’est en parenté directe.

Ils vivent pacifiquement entre eux, dans une sorte de groupe social qu’on pourrait comparer à une colocation chez l’humain.

Et pour pousser à la réflexion, et mettre en exergue l’absurdité de la théorie sur la hiérarchie intra ou interspécifique, voici une petite liste des habitudes de vie de chacun :

Jojen :
  • Monte sur le canapé (et il pourrait y passer des heures … )
  • Se fait réprimander vigoureusement par For Ever quand il se comporte de façon trop agitée.
  • Veut souvent passer les portes avant nous quand il est en forme et/ou pressé de sortir. Mais s’il est fatigué, il traîne derrière nous.
  • Présente volontiers son ventre, parce qu’il se sent bien, pour un câlin avec nous, ou pour désamorcer un conflit avec ses congénères.
  • Evite totalement les conflits avec ses congénères.
  • Est le seul qu’on peut promener presque tout le temps sans laisse.
Dyna :
  • Ne montera pour rien au monde sur le canapé !
  • Exige beaucoup de choses en vocalisant : des friandises, des câlins, se promener.
  • Refuse le contact avec presque tous les êtres humains de la planète, mais adore les câlins de ceux en qui elle a confiance.
  • Est très pacifique avec les chiens qu’elle apprécie, et sans pitié pour ceux qui l’insuportent (les jeunes femelles et adolescents, les individus trop agités, trop craintifs…).
For Ever :
  • Est monté moins de cinq fois dans sa vie sur le canapé.
  • Ne se met quasiment jamais sur le dos.
  • Est le seul qui est réactif en laisse et tire souvent quand il voit un autre chien.
  • Se promène presque tout le temps attaché, car il prédate tout ce qui bouge, même les vélos.
  • Est potentiellement dangereux avec les chiens de petite taille.
  • A une liste de phobies longue comme le bras.

Jeux virils entre mâles

Les trois :
  • Ils défendent tous leurs os/bâtons/jouets en fonction de leur humeur et de la valeur de la ressource, et ils peuvent se chamailler vigoureusement pour çà.
  • Sont capables d’agressions redirigées entre eux pouvant finir chez le vétérinaire (voir l’article Les agressions redirigées )
  • Ils ont un ordre de distribution pour les repas, mais cet ordre peut varier en fonction de notre humeur.
  • Dorment dehors dans de grands chenils (sauf quand les températures hivernales sont trop rudes).
  • Ils mangent parfois avant nous, parfois après nous.
  • Ont des comportements de jeux pacifiques, de léchages et de complicité malgré les chamailleries.

 

A la lumière de leurs habitudes de vie, il est plus qu’impossible de déterminer qui serait l’alpha, ou le bêta, ou l’oméga… Tout simplement parce qu’il n’y a pas de hiérarchie entre eux, ni entre eux et nous les humains.

S’il y a des conflits dans un groupe de chiens, ils sont la plupart du temps causés par la protection d’une ressource (un panier, un jouet, le maître, une femelle en chaleur…), ou l’inimitié entre deux individus.

Voir la hiérarchie partout, expliquer tous les comportements des chiens avec ce seul mot, est un mode de pensée simpliste, obsolète et néfaste pour nos compagnons à quatre pattes qui méritent mieux que çà!

Pour briser ce filtre déformant et réducteur à travers lequel certains regardent encore les chiens, il est impératif de se tenir informé des dernières études scientifiques sur le sujet. A l’ère d’internet, l’information est disponible partout en ligne, ou dans les livres.

Et si vous vous interrogez encore sur la notion de hiérarchie chez le chien, vous trouverez une foule de réponses justes et argumentées dans ce petit livret (qui est en plus très agréable et rapide à lire) : Dominance, mythe ou réalité ?

« Votre job consiste à être un meneur, et non un chef ou un dictateur. Etre un meneur est une lourde responsabilité. Votre travail est de pourvoir à tous les besoins de votre chien… nourriture, eau, soins vétérinaires, besoins sociaux, sécurité, etc.
Si vous ne lui fournissez pas ce dont il a besoin, il essaiera de satisfaire ses besoins par lui-même. »   Dr Ian Dunbar

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *