Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Entre lui et vous ... bien plus qu'une relation

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

La formule mathématique pour combler votre chien

Vous avez un chien ? Fa-ti-guez-le !

J’ai entendu pour la première fois cette phrase il y a une quinzaine d’années. Elle a été prononcée par un vétérinaire à la télévision, et elle résonne encore dans ma tête, comme une révélation !

Je l’ai appliquée directement à Cupidon, mon petit westie que je venais d’adopter à l’époque :  promenades, activités, sorties dans des lieux variés, jeux avec des congénères, chaque soir il ronflait sur le canapé, heureux et fatigué de sa journée bien remplie. Il n’a jamais rien détruit, a toujours été propre (sauf situations exceptionnelles), n’a jamais aboyé intempestivement et s’est montré amical avec les humains et ses paires, et à l’aise dans toutes les situations.

Aujourd’hui, au cours de mes consultations, les problématiques rencontrées par les maîtres sont diverses (agitations, malpropretés, agressions, destructions…) mais elles ont souvent un point commun : le manque d’activité physique et intellectuelle du chien.

Une promenade en laisse par jour, même si elle dure une heure, ne suffit pas.

Un jardin de plusieurs hectares ne suffit pas.

Les mêmes jouets à disposition chaque jour ne suffisent pas.

Votre chien a besoin de plus.

 

Une formule mathématique ?

 

Imaginez que votre chien chaque jour soit relié à une batterie, comme une pile électrique. Et que chaque matin, quoi que vous ayez fait la veille, cette batterie soit à nouveau pleine d’énergie. Votre devoir, en tant que maître, est de tout faire pour que le soir arrivé, la batterie soit vide. Si vous ne le faites pas, votre chien trouvera sa propre solution pour évacuer toute cette énergie débordante : transformer vos chaussures en puzzle, faire un concert d’aboiement dans le jardin, courir le long de la clôture tellement de fois qu’il creusera un sillon…

Alors, c’est à vous de prendre les choses en main : il va falloir fatiguer votre chien. Comment ? Rien de compliqué ni d’inabordable : c’est simple comme une addition !

Joël Dehasse (vétérinaire comportementaliste auteur de nombreux ouvrages sur le sujet) a établi une formule d’activité générale qui regroupe toutes les formes d’activités qu’un chien peut avoir.

AGénérale = Asécurisation + Aalimentaire + Achasse + Asexuelle + Asociale + Aagressive + Alocomotrice + Avocale + Amasticatoire + Ajeux + Aintellectuelle

 

Voici les activités plus en détails :

  • Activité générale (Ag) : la somme de toutes les activités du chien.
  • activité de sécurisation (Aséc) : garde de la cour ou du jardin, protection de ressource…
  • activité alimentaire (Aali) : recherche de nourriture, déchiquetage, grignotage d’os, digestion…
  • activité de chasse (Ach) : recherche, poursuite, capture de proies…
  • activité sexuelle (Asex) : recherche de partenaires sexuellement disponibles, saillies…
  • activité sociale (Asoc) : interactions avec ses congénères ou des humains
  • activité agressive (Aag) : menace et morsure
  • activité locomotrice ( Al) : courir, creuser, sauter…
  • activité vocale (Av) : aboiements, hurlements…
  • activité masticatoire (Am) : de bâtons, os, vos chaussures…
  • activité de jeu (Aj) : jeux de lutte avec ses congénères, de balle avec son maître…
  • activité intellectuelle (Ai) : résolution de « problèmes », recherche olfactive, apprentissage de tours, shaping….

Personnellement je rajouterai encore l’activité exploratrice, que beaucoup de chiens affectionnent. Découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles odeurs, des objets inconnus…

En partant du principe qu’un chien d’âge moyen en bonne santé a besoin de 5 heure d’activité générale par jour, il va falloir remplir son emploi du temps!

Si on diminue une catégorie d’activité, il faut augmenter une autre catégorie d’activité pour garder l’équilibre.

De même, si on souhaite réduire certains comportements (les aboiements par exemple : activité vocale), il faut augmenter une ou des autres activités (plus d’activités locomotrices, intellectuelles, sociales etc)

Et aussi, si pour une raison ou une autre on ne peut combler certaines activités, il faut compenser. Il pleut? Donc l’activité locomotrice (la promenade) est réduite pour beaucoup de chiens. Il va falloir rééquilibrer en l’occupant avec un os à ronger (activité masticatoire), ou des jeux de réflexion (activité intellectuelle), ou des interactions positives avec des congénères (activité sociale)…

Les activités sont à choisir et à adapter à chaque chien en fonction de son profil physique et comportemental.

Et certaines activités peuvent regrouper d’autres activités : par exemple, l’activité de chasse inclue l’activité locomotrice (il faut courir pour attraper sa proie) et l’activité intellectuelle.

Aussi simple qu’une addition!

Par contre, il faut avouer que les activités sexuelles sont plus compliquées voire impossibles à appliquer pour nos chiens domestiques. Mais il reste toutes les autres quand même…

Activité sociale, locomotrice, jeux…

Bien sûr, le but n’est pas de mettre votre chien sur les rotules ni de le blesser physiquement, mais de lui apporter des activités diverses, de qualité, appréciées et suffisantes pour que chaque soir, il s’endorme repu de sa journée bien remplie.

Votre job consiste à être un meneur, et non un chef ou un dictateur.
Etre un meneur est une lourde responsabilité.
Votre travail est de pourvoir à tous les besoins de votre chien… nourriture, eau, soins vétérinaires, besoins sociaux, sécurité, etc.
Si vous ne lui fournissez pas ce dont il a besoin, il essaiera de satisfaire ses besoins par lui-même. (Dr Ian Dunbar)

 

 

Vous manquez d’idées? Le Docteur Joël Dehasse a regroupé énormément d’idées d’occupation pour nos chiens dans son excellent livre Mon chien est heureux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *