Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Comportementaliste & Educateur canin (67)

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

Les faiseurs de miracles (n’existent pas)

Si au retour d’une « pension-éducation », vous récupérez un chien totalement métamorphosé, calme alors qu’il était surexcité avant, silencieux alors qu’il était bavard, amorphe en laisse alors qu’il aimait les promenades dynamiques, bref si toute vie a été ôtée de lui, peut-être qu’il n’est pas juste calme et que son état cache autre chose..?

Bien sûr, le résultat est là : votre chien ne tire plus en laisse, il n’aboie plus, il mange doucement, bref, il s’est transformé en parfait objet de décoration.

Comment est-ce possible ? Quels moyens ont été mis en œuvre en un si court laps de temps pour changer radicalement le tempérament de votre chien, pour le transformer de tornade pleine de vie à fantôme cotonneux ?

Vous ne saurez rien de ce qui s’est réellement passé en votre absence, les photos et vidéos de son « séjour éducatif » seront consciencieusement sélectionnées.

Ne rêvez pas, si les méthodes étaient honnêtes et éthiques, vous en seriez spectateur et surtout acteur, car c’est vous qui vivez avec votre chien chaque jour, et ce sont vos actions qui influent et forgent le comportement de votre chien chaque jour.

Si votre chien souffre d’hyperattachement, c’est à vous de revoir votre relationnel au quotidien, dans votre foyer, dans le cadre d’un détachement progressif et adapté. Si votre chien est ingérable en laisse, c’est à vous de lui apprendre la marche au pied, le croisement de congénères dans le calme, mais c’est aussi à vous de lui donner assez d’activité physique chaque jour pour qu’il ne soit plus une locomotive en laisse…

Quelques rares gérants de pension canine avoueront utiliser un collier électrique si le pensionnaire aboie trop…
Mais s’il aboie, c’est bien pour une raison. Ennui, mal-être, détresse.. ? Mettre un collier électrique (ou « d’éducation ») , c’est comme mettre un sparadrap sur une hémorragie artérielle, çà dissimule le problème mais ne le résout pas…

Je garde également des chiens de clients chez moi. En aucun cas je ne les éduque pendant ce temps-là. Je fais juste en sorte qu’ils se sentent le mieux possible en fonction de leur profil.

C’est un staff ? Je le promène deux heures par jour. C’est un adorable petit bichon ? Il regarde la télé avec moi sur le canapé. C’est un chien anxieux ? Je lui aménage un coin à lui et des activités adaptées.

Comment démasquer les faux faiseurs de miracle ?

C’est assez simple : ils vivent dans un monde de fables et de fantaisies canines.

 

La plupart du temps ils basent leurs méthodes éducatives sur des shows télévisés à succès (César Milan, 7 à 8…) . Mais ces stars de la télé sont surtout des showmen sans réelles connaissances scientifiques sur le chien.

 

 

 

Tantôt un ne parle que d’énergies pour contrôler un chien (les éthologues et behavioristes s’arrachent les cheveux en le regardant…) , quand l’autre base toute sa méthode sur le crachat direct dans la gueule des chiens agressifs « comme la mère le fait à son chiot ».

Sauf que non, une chienne ne crache jamais sur son chiot, et elle ne le secoue jamais par la peau du cou non plus.
Et non, un chien ne se résume pas à des « énergies », ses capacités cognitives sont bien plus complexes que çà.

Mais les faux faiseurs de miracle ont un point commun facilement remarquable : ils parlent tous en terme de chefs de meute et de hiérarchie entre le chien et vous.

Hors, depuis maintenant plusieurs années (dizaines d’années ?) les scientifiques ont prouvé maintes et maintes fois que la hiérarchie entre les espèces n’existent pas, et que le chien ne fait pas exception à cette règle.

Laisseriez-vous votre enfant de 7 ans agité à une nounou « faiseuse de miracle » le temps d’un weekend ? D’une semaine ? D’un mois ? Ne vous interrogeriez-vous pas si vous récupériez votre enfant éteint, silencieux, sans la moindre étincelle de vie.. ?

Que se passe-t-il dans un cerveau pour qu’en quelques heures ou jours une transformation aussi radicale s’opère ?

 

Un chien calme n’est pas forcément un chien qui se sent bien. C’est peut-être un chien inhibé, traumatisé, en état de détresse acquise, qui souffre physiquement…

Personnellement, j’aime les chiens vivants.
Mes chiens savent être calmes car je leur donne assez d’occupations (promenades variées, activités masticatoires, exercices de conditionnement, activités sociales avec congénères…) et qu’ils ont un cadre de vie stable et structuré (repas, déplacements, dodos, ils ont des règles au quotidien)

Mais j’aime aussi quand mes chiens font quelques bêtises : un trou creusé dans la cour, une visite dans le jardin du voisin, une roulade dans un crottin de cheval…

Ils prennent des initiatives, ils se sentent libres malgré leur captivité, bref, ils vivent leur vie de chien !

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *