Pour me contacter : 06 66 46 54 33
Comportementaliste & Educateur canin (67)

Comportementaliste & Educateur canin à Leutenheim (67)

Promener en laisse son chien réactif de 50 kilos, quand on pèse soi-même 50 kilos. Partie 1/2

Je suis une fille, je pèse 55 kilos et je n’ai jamais fait de musculation.
Mes deux chiens pèsent respectivement 35 et 30 kilos (bon peut-être un peu plus pour ma grassouillette Dyna, mais par coquetterie et solidarité féminine je tairai son véritable poids).

Quand je promène mes deux chiens ensemble, j’ai donc à bout de bras plus lourds et plus puissants que moi.
De plus, For Ever est réactif en laisse, c’est-à-dire qu’il développe un comportement agressif quand il croise un autre chien. Il bondit de toute sa force vers son ennemi, toutes dents dehors (et moi je suis toujours à l’autre bout de la laisse).

Et malgré tout çà, je tiens à continuer à les promener, car les sorties sont nécessaires à leur équilibre : l’amélioration de la réactivité en laisse de For Ever est un travail de longue haleine que je ne veux pas abandonner. Et je ne veux pas priver Dyna de ses observations passionnées des us et coutumes des humains, elle aime tant jouer à la commère curieuse de tout.
Promenade Dyna et For Ever dans la neige

Vous vous demandez comment je fais pour réussir à les promener ? Sans finir par terre ? Sans me démettre l’épaule à chaque portail passé ou à chaque chien croisé ?

Là où les méthodes des grands garçons baraqués en treillis arrivent vite à leurs limites (sérieusement, vous me voyez pendre en bout de laisse un Berger d’Anatolie pour lui montrer « qui est le dominant »… ?), j’ai découvert, testé, et validé plusieurs méthodes et astuces pour rendre mes promenades possibles et vivables dans toutes les situations, que ce soit dans un centre-ville bondé ou dans mon petit village alsacien.

S’équiperchien et escarpins
Oubliez ballerines, chaussures de ville, bottines… Pour tenir un chien puissant, il vous faut une bonne adhérence au sol. Et celle-ci passe par de bonnes chaussures de marche.
Bottes de randonnée pour l’hiver, sandales de trekking avec semelles tout terrain en été, les magasins de sport regorgent de jolis souliers confortables qui ne se transforment pas en rollers si votre chien décide subitement de poursuivre le chat qui est sur le trottoir d’en face.

Harnais anti-traction
Pour l’avoir testé et comparé sur un chien de plus de 50 kilos extrêmement réactif, les harnais antitraction battent à plates coutures n’importe quel collier torquatus ou collier étrangleur. Un harnais antitraction est conçu pour empêcher votre chien de tirer, par un système d’attache à l’avant en forme de boucle : s’il tire, il pivote et il est redirigé vers vous. De cette façon, vous pouvez lui apprendre de façon douce et amicale une marche au pied correcte, sans user de votre force ou de méthodes douloureuses ou stressantes. De plus, la boucle située à l’avant se resserre s’il tire, le gênant dans ses pas et l’empêchant donc de développer toute sa force de traction.

blessures torquatus.jpg

Les dégâts d’un collier torquatus…

Les colliers torquatus et les colliers étrangleurs, en plus d’être inefficaces, barbares et blessants, peuvent créer des associations négatives pour votre chien. Les chiens ont un mode d’apprentissage par association, donc si votre chien croise un autre chien (ou un enfant, un éboueur etc), et qu’il tire et subit à ce moment-là une intense douleur au cou, il associera ce qu’il a vu avec la douleur ressentie. Et les prochaines fois que vous croiserez ce chien (ou l’enfant, ou l’éboueur…), le risque est fort que votre chien anticipe cette douleur en développant un comportement de peur ou de menace envers lui.

Les colliers plats et les harnais « de confort » sont aussi à mettre au placard pour vos promenades avec votre grand chien : par leur construction, ils lui permettent de développer beaucoup de puissance (grâce à l’attache souvent située à l’arrière et à la large bande placée au niveau du cou ou du poitrail) et donc de vous tirer aisément comme un pantin.
Les autres harnais anti-traction simples, ceux constitués de lanières toutes fines, blessent souvent les chiens au niveau des aisselles, provoquant irritations et brûlures.

licol chien
Les « licols » (cet assemblage de lanières qui ressemblent vaguement à une muselière et qui entoure le museau du chien), font pivoter uniquement la tête du chien quand il essaie de tirer, et peuvent donc créer blessures, douleurs et problèmes plus ou moins graves au niveau des cervicales, pouvant même entraîner des douleurs chroniques si les chocs causés par la rotation du crâne sont nombreux ou intenses.sur le dos.

Laisse
J’ai presque tout essayé.
Les laisses trop longues et les laisses à enrouleur sont les pires : votre chien peut prendre un formidable élan, et arrivé en bout de laisse, soit vous vous envolez, soit vous vous démettez l’épaule douloureusement, soit vous lâchez la laisse et votre chien est ainsi libéré.
Les laisses trop courtes (celles qui ressemblent à une simple poignée) fournissent une bonne prise en main, un bon contrôle du chien, mais ne lui permettent vraiment pas de profiter agréablement de sa promenade.
La meilleure alternative est la laisse 3 positions classique, qu’on trouve dans toutes les animaleries et sur internet.

Vous pouvez en ajuster la longueur en fonction des situations (plus courte en ville, plus longue dans un parc ou dans les champs), et grâce aux boucles en métal cousues sur la laisse, vous pouvez bien caler votre main pour que la laisse ne glisse pas dans votre paume si votre chien tire.
Vous pourriez avoir l’idée d’attacher la laisse à votre taille pendant la promenade, en pensant ainsi être relié physiquement « sans les mains » à votre chien… Abandonnez cette idée. Il suffit qu’un instant vous soyez distrait, et qu’à ce même instant votre chien décide de partir au galop, pour vous retrouver violemment projeté par terre.
Il est préférable de tenir votre laisse fermement dans votre main. Vous conscientiserez ainsi mieux vos actions et serez plus concentré sur votre promenade et votre chien.

Friandises
Pourquoi s’en passer quand çà simplifie tellement la vie ?
Quand çà rend la balade encore plus agréable, ludique et instructive pour votre chien?
Quand au lieu de gronder et de s’énerver, on capte l’attention de son chien avec, on  lui montre ce qu’on attend de lui et on le récompense pour son bon comportement ?
N’hésitez pas, ayez-en toujours quelques unes, très appétentes de préférence, dans votre poche.

Vous voilà équipé pour la promenade avec votre grand chien ? Prêt à affronter le monde extérieur et ses innombrables surprises et rencontres ?

Leonberg en easywalk

Dans la deuxième partie de cet article (Promener en laisse son chien réactif de 50 kilos, quand on pèse soi-même 50 kilos. Partie 2/2), nous verrons quelle attitude avoir quand vous promener votre grand chien réactif en laisse. Quelles méthodes employer pour faire baisser son niveau de stress, et lui apprendre progressivement et sereinement à marcher calmement à vos côtés, sans vous tirer et en étant attentif à vous.

Et en attendant la suite, voici une petite illustration à méditer….
non aux methodes coercitives

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *